Le flash sur le boitier : flash intégré et cobra

flash pop-up

Le flash sur le boîtier est aussi appelé flash de reportage.

Il peut s’agir du flash intégré, encore appelé pop-up, ou d’un flash cobra.

Dans des conditions d’éclairement peu favorables, les réglages du boitier seuls atteignent vite leurs limites.

Si le temps de pose est trop long, on obtient un flou de mouvement, et un flou de bougé si l’appareil n’est pas calé quelque part, sur un trépied par exemple.

Si on pousse trop les ISO, au-delà de 8 fois la valeur nominale, l’image commence à fortement se dégrader.

Quant au diaphragme, à pleine ouverture, on peut avoir des aberrations chromatiques, d’où l’intérêt de choisir une optique la plus lumineuse possible.

Et attention aux ouvertures variables du zoom dès que tu modifies la focale (sauf pour les zooms à ouverture fixe bien entendu) !

Du flou et du grain : voilà bien évidemment ce que l’on souhaite éviter !

Apporter de la lumière

La meilleure façon, nous l’avons vu, c’est donc de modifier les conditions d’éclairage en ajoutant de la lumière.

Toutes n’ont pas le même rôle.

Si on allume le plafonnier ou qu’on ajoute des lampes un peu partout, ou des bougies, c’est l’ambiance et la luminosité générales de la scène qui sont modifiées.

Les personnes sont éclairées par ces sources d’une manière quasi uniforme.

Je dis quasi, car en raison de la loi du carré inverse, une personne proche d’une source sera beaucoup plus éclairée qu’une personne s’en trouvant plus éloignée.

La deuxième façon, c’est évidemment d’éclairer le sujet avec un flash : le flash sur le boitier, ou un flash cobra monté sur l’appareil.

Cet article aborde le flash intégré à l’appareil.

Le meilleur flash gratuit !

Le flash sur le boitier intégré est gratuit, et pourtant, il a mauvaise réputation.

Il y a des raisons objectives à cela : il est peu puissant et l’éclairage qu’il procure est plat, sans relief, sans modelé.

D’aucuns vous déconseilleront même de ne JAMAIS l’utiliser, avançant l’argument selon lequel on obtient un effet « fromage blanc » sur le sujet, avec un fond tout noir.

C’est vrai, mais seulement si on ne sait pas l’utiliser !

Et même s’il est évident qu’il ne délivre pas le meilleur éclairage du monde, en situation de reportage, dans un lieu clos pas trop étendu, il rend bien des services.

C’est pourquoi, plutôt que de le bannir, je préfère te dire comment l’utiliser pour éclairer ta scène.

On commence par les ISO

La première des choses, c’est d’effectuer tes réglages, sans ton flash, comme je te l’ai indiqué dans l’article « comment régler en basse lumière », en faisant particulièrement attention à la vitesse et aux ISO, pour les raisons que tu connais.

Les ISO justement : quand j’utilise un flash, je préfère les régler manuellement.

Voici comment je procède.

  1. Je règle les ISO en premier, à une valeur que j’estime en fonction de la scène à photographier. Jusqu’à 8 fois la valeur nominale dans un premier temps.
  2. Ensuite, en mode P, je prends une mesure qui me fournit, en prenant en compte le réglage des ISO, le couple vitesse-ouverture le plus favorable.
  3. Je reporte ces valeurs en mode d’exposition manuel et si j’ai de la marge de manœuvre, j’ajuste en conséquence.

Exemple :

  • La vitesse donnée est le 1/100s, je baisse au 1/90s ou au 1/60s si nécessaire. L’ouverture est à f/5,6 ? Si mon optique ouvre à 3.5, je règle à f/4.
  • J’en profite alors pour baisser les ISO.
  • En revanche, si je suis déjà au taquet sur la vitesse et l’ouverture, j’augmente un peu les ISO.
    Mais le moins possible, sachant qu’une légère sous-exposition est tout à fait acceptable.

Et le flash alors ?

Une fois ceci terminé, et seulement à ce moment-là, je m’occupe du flash.

Je le mets en fonction et je le règle en TTL.

Et puis c’est tout !

C’est tout ? Oui, c’est tout !

Ne t’occupe pas de régler la puissance du flash : en situation de reportage, il fera ça très bien lui-même, car il intégrera aussi, beaucoup plus vite que toi, la distance à laquelle tu te trouveras du sujet que tu éclaires et l’adaptera en conséquence.

bouton de correction de la puissance du flash

Si toutefois, après quelques essais, à distance égale, tu n’étais pas satisfait du résultat, tu as toujours la possibilité de corriger la puissance du flash avec la molette de correction de la puissance du flash.

Si vraiment tu trouves que c’est insuffisant, tu peux encore pousser un peu les ISO, mais avec modération…

Dernière étape

Puis, dernière chose à laquelle tu dois faire attention si tu ne veux pas obtenir cet effet « fromage » blanc » dont je te parlais plus haut, c’est de t’éloigner du sujet que tu veux éclairer plutôt que de t’en approcher.

Pourquoi ? A cause de la loi du carré inverse…

Je sais, c’est totalement contre-intuitif, mais essaie, et tu m’en diras des nouvelles !

Si tu veux en savoir plus sur la loi du carré inverse, clique sur le bouton ci-dessous.

Et le cobra dans tout ça ?

Tu as un flash cobra ?

Super !

  1. Tu le positionnes, éteint, sur ton boitier.
  2. Tu règles tes ISO, vitesse et ouverture comme je te l’ai déjà indiqué plus haut.
  3. Tu allumes ton cobra, que tu règles en TTL, avec une éventuelle correction, et c’est tout !

En revanche, le cobra a trois avantages importants par rapport au flash intégré :

  • D’abord, il est plus puissant, ce qui te donne plus de marge de manœuvre sur les autres réglages
  • Ensuite, tu peux le diriger où tu veux, au plafond par exemple, pour éclairer toute la scène, ou vers un mur pour obtenir quelques belles ombres.
  • Enfin, tu peux améliorer la qualité de ton éclairage en lui greffant un modeleur pour diffuser la lumière par exemple.

Sinon, je réitère mon conseil : ne t’approche pas trop des personnes que tu veux photographier.

Alors, qui a dit que le flash c’était difficile ?

divider orange

Conseil

Ces articles n’auraient aucun sens si tu ne les mettais pas en pratique.

Alors passe à l’action !

Fais des essais, observe les résultats et tires-en des conséquences pour tes prochaines prises de vue !

flash pop-up

divider orange

Derniers articles parus

Cadeau de bienvenue

page de garde débuter en photo

Vous débutez en photographie ?

Cette formation express est faite pour vous !

Téléchargez-la…c’est gratuit !

Cool, non ?

Nous sommes cools, mais pas fous : aucun spam avec nous !

page de garde débuter en photo

Cadeau de bienvenue

Vous débutez en photographie ?

Cette formation express est faite pour vous !

Téléchargez-la…c’est gratuit !

Cool, non ?

Nous sommes cools, mais pas fous :
aucun spam avec nous !

Vous pourriez aussi apprécier…

Le choix du fond

Des images valent mieux que 1000 mots ! Dans cet article sur le choix du fond, j’aimerais démontrer en quoi une méthode d’apprentissage de la

Un échec inévitable ! La notion de répartition des rôles entre le photographe et son boitier est rarement évoquée dans les formations sur la photo.

Ne pas confondre la fin et les moyens Si vous avez encore du mal avec les réglages de votre appareil photo j’ai une bonne nouvelle

Un beau défi ! Imaginons une seconde que lors de tes voyages, ou de ta vie quotidienne, tu consacres une journée à ne prendre des

Besoin d’un petit coup de pouce personnalisé ?

Demandez une consultation gratuite

Retour en haut

Pas de problème !

Mais à qui dois-je l'envoyer ?

Tête souriante dans un cadre photo pour illustrer le flash cool

Pas de problème !

Mais à qui dois-je l'envoyer ?

Tête souriante dans un cadre photo pour illustrer le flash cool